6/1/12

Modelage


Si le dessin était apprendre à observer (apprendre à déconnecter son cerveau de ce qu'il "sait" pour saisir les (grandes) formes qu'on voit - cette porte, je sais, est rectangulaire, mais vu d'ici c'est une forme rhomboïde?/trapezoid?/parallélépipède?

Alors, la peinture va être une analyse - est-ce plus clair.. ou plus foncé? (valeurs), plus chaud ou plus froid? (lumière).. etc.
Alors, exemple, pour la théorie,
donné un jour de soleil - donc; lumière chaude, ombres (relativement) froides, et un arbre...

Compliqué!!

Et...
Si le sol était "froid" ou si c'était une journée couvert, etc. - ça change - faut observer, analyser... Je rame

12 comments:

  1. Ton illustration est simple et efficace.
    Oui il y a des questions simples à se poser:
    -plus petit ou plus grand?(proportions)
    -plus foncé ou plus clair?(valeurs)
    -Plus chaud ou plus froid?(couleurs)
    -Net ou diffus ? (edges)
    -Important ou pas important? (tout n'est pas bon à dessiner/peindre)
    -Me reste t'il des bières?

    ReplyDelete
  2. Salut Yann! Oui, tu as raison - surtout pour les bières ;) Et la grande question - est-ce que les connaissances passent dans ma conscience/sous conscience - pour ressortir par mon pinceau ? :(

    ReplyDelete
  3. :)

    J'aime bien ton dessin et explication. Je suis dans la même galère, et je m'interroge sur les ombres propres et portées en ce moment. Pour leur couleur. J'ai quelque difficultés à la déterminer, et la fabriquer sur ma palette du coup. Dès que je fonce, j'ai l'impression de faire du beurk. Car il y a le soucis de savoir quelle teinte faire, et comment l'obtenir !

    J'ai fouiné dans ma bibliothèque mais rien trouvé de probant pour m'aider.

    ReplyDelete
  4. Salut Miro. J'ai tendance à faire les ombres tops foncées et trop froids (trop blueus donc)!
    Je travaille selon le principe de base, vraiment de base (à modifier selon observation, etc.) que lumière chaude = ombres relativement froides et que les plus foncés sont toujours, toujours chauds. Ensuite observation + un brin d’exagération - si l'ombre à l'air un peu vert, par exemple - je pousse ça un peu!!

    ReplyDelete
  5. Tu aurais plus de chance à trouver des infos sur les sites americains - mets " color of cast shadows" dans Google et tu as des trucs!

    ReplyDelete
  6. En tout cas, plus que "lire", je pense qu'il faut regarder des tableaux d'artistes que tu aimes et voir comment eux ils ont faits!!!!

    ReplyDelete
  7. Um, si on considère que les ombres sont gris/bleu (= violet?). Couleur de l'ombre portée = violet + couleur locale?

    Artistes que tu aimes dans ce contexte = surtout artistes après 1900/contemporains (disons)!!!

    Seago, Gruppe...

    ReplyDelete
  8. Merci pour les conseils... je n'utilise pas encore la température des couleurs, mais je vais m'y mettre.
    Donc ton ombre froide... tu la fait en utilisant ta couleur locale de ton objet que tu refroidi ? ou tu refais carrément la teinte avec des couleurs plus froides ?

    Si je prend par exemple un cube orange (je sais que t'aimes les cubes :D) , tu pars de l'orange local (jaune cadmium + rouge vermillon ou rouge cad clair par exemple) et tu le fonces ou alors tu refais un orange plus froid avec un jaune citron que tu fonces ?

    je regarde, je regardes... et je me demande comment ils ont obtenus leur couleurs dans les ombres !! :D

    ReplyDelete
  9. Quand possible j'utilise un autre pigment (tube de couleur) pour l'ombre - par ex. pour un cube rouge au soleil - rouge cadmium dans la lumière, cramoisi d'alizirine permanenent dans l'ombre (ça, c'est un conseil de Stapleton Kearns)-je pense qu'il veut apprendre au débutants de bien distinguer entre lumière et ombre.

    Sinon les deux solutions que tu propose me semble bien, c'estpas grave comment en fait si on sait à peu près c'est qu'on veut faire!! - l'idée c'est de savoir quelles teintes (quelles tubes de couleur) sont froides et lesquelles sont chaudes (remarque, c'est toujours relatif) à de faire les mélanges en conséquence en se souvenant que, grosso modo, lumière chaude = ombres froides et lumière froide (par ex. d’intérieur) = ombres (relativement) plus chaudes... Pour un cube orange soul le soleil, le coté éclairée risque d'être jaun cadmium foncé par exemple, et l'ombre n'impote quelle orange dé-saturé avec du bleu ceruleum (ou autre bleu) - le fait d'ajouter du bleu à l'oranage va le désaturer (le 'grisé) - mais on veut pas aller trop loin et tuer/perdre la couleur dans l'ombre!!!

    ReplyDelete
  10. je vais relire Stapleton ;)

    ReplyDelete
  11. Trop nébuleux pour moi pour l'instant, mais merci pour le schéma, cela m'entrouvre une porte dans ces problèmes de températures.

    ReplyDelete
  12. Content de pouvoir te faire réflechir!

    ReplyDelete